La rentrée au Parc Frédéric-Back

Je me dirigeais au Parc Frédéric-Back pour prendre ma marche de santé journalière cet après-midi quand j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup d’activités. Je me suis alors rappelé qu’il y aurait au parc, tout les samedis de septembre, une programmation spéciales pour la rentrée: jeux et activités, épluchette de blé d’Inde, concerts, etc. La ville a mis le paquet puisqu’il y a même des navettes spéciales à partir des stations Jarry et Iberville pour amener les gens au parc! Voir les détails sur le site web du parc

J’en ai également profité pour poursuivre un petit jeu de chasse aux trésors: l’aspect narratif de l’oeuvre de mémoire Anamnèse 1+1 par Alain-Martin Richard (voir l’album photo sur Flickr) est composé de  trente larges pierres dispersées dans les différents sentiers du parc. Des images y sont sérigraphiées et des textes y sont gravés pour évoquer l’histoire du parc. Dès ma première visite, lors de l’inauguration, j’ai parcourru les sentiers du parc pour les localiser. Je n’en ai d’abord trouvé que la moitié, dispersées autour du belvédère central. Quelques jours plus tard, lors d’une seconde visite, j’en ai trouvé une dizaine de plus autour d’une des aires à pique-nique. J’espérais, aujourd’hui, trouver les autres. C’est comme une chasse aux Pokémons: il me les faut toutes (en photos)! Malheureusement, il m’en manque toujours trois! On verra la prochaine fois…

Si vous désirez exprimer des commentaires sur le parc, vous pouvez le faire avec un petit sondage en ligne. Ne manquez cependant pas de venir profiter des lieux, c’est fort agréable…

[ Translate ]

Parc Frédéric-Back


Samedi le 26 août, le Parc Frédéric-Back a été inauguré dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Un communiqué de presse de la ville nous décrit l’événement comme suit:

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a procédé aujourd’hui à l’inauguration du legs du parc Frédéric-Back, en présence de Mme Anie Samson, maire de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et vice-présidente du comité exécutif,  et de représentants de la famille de M. Frédéric Back. L’œuvre d’art public Amnèse 1+1 de l’artiste Alain-Martin Richard, issue d’une démarche de médiation culturelle de deux ans entreprise auprès des citoyens du quartier, a également été dévoilée à cette occasion.

La cérémonie d’ouverture a débuté avec une performance par des artistes de la TOHU et a culminé avec la coupure du ruban traditionnel. Cela a été suivi par une procession d’artistes et de citoyens qui entrèrent pour la première fois dans le nouveau secteur du parc. La foule s’est ensuite dispersée au travers du parc pour y découvrir, au fil de sa promenade, les multiples points d’intérêt de ce nouveau parc. De nombreuses activités ludiques (manèges, dance, musique, ateliers de bricolage et de maquillage) et d’information (interprétation du site) étaient organisées pour occuper tant les petits que les grands. L’événement s’est terminé avec un concert donné par Akawui, un auteur-compositeur-interprète d’origine Chilienne. (Voir l’album photo que j’ai créé sur Flickr pour illustrer l’événement)

Parc Frédéric-Back
 

Le maire, M. Denis Coderre, a également inauguré Anamnèse 1+1, une oeuvre d’art public installée au sommet du belvédère centrale du secteur Boisé Est. Le premier volet de l’Oeuvre de Mémoire d’Alain-Martin Richard est constitué d’une sculpture en forme de conteneur ouvert sur lequel pousse un arbre. Composé de vingt-sept panneaux en aluminium, coulés à partir de ballots de tissu de récupération dont ils retiennent l’empreinte. L’oeuvre évoque le côté industriel du parc ainsi que son aspect de compostage et de récupération. Le second volet est narratif. Il est constitué d’un parcours de 30 larges pierres dispersées dans les différents sentiers du parc. Sur ces dalles de calcaire blanc, des images sont sérigraphiées et des textes gravés, évoquant l’histoire du parc. (Voir l’album photo que j’ai préparé pour illustrer cette oeuvre sur Flickr)

Oeuvre de mémoire
 

La création du Parc Frédéric-Back (anciennement la Carrière Miron, puis le Complexe Environnemental Saint-Michel) représente un ambitieux projet de réhabilitation environnemental. C’est un lieu unique, non seulement par son histoire, mais parce qu’il offrira ultimement aux citoyens cent-cinquante-trois hectares de verdure (ce qui a nécessité la transplantation de 78 arbres matures et la plantation de 2100 arbres, 8200 arbustes, 45,000 m2 de vivaces, graminés et herbacés — après tout c’est normal que l’on plante des arbres au Parc Frédéric-Back!). C’est un espace plus grand que le parc du Mont-Royal, ce qui en fera le “Central Park” de Montréal. La caractéristique particulière du parc est sans aucun doute ses fameuses sphères recouvrant les puits de captage de biogaz (qui par ailleurs sont phosphorescentes la nuit!).

Plan du site
 

Jusqu’à récemment, seule la voie polyvalente de 5,5 km ceinturant le parc était accessible au public. Ce week-end inaugure donc deux nouveaux secteurs qui ont été aménagés à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal : le secteur Boisé Est (12.5 hectares, offrant des aires de pique-nique, des sentiers, des aires de repos et un belvédère à 360 degrés sur le point le plus haut du site, offrant ainsi une perspective sur le centre-ville et le Mont-Royal) et le secteur Papineau-Sud (5.2 hectares, offrant une aire de pique-nique, une aire de rencontre avec abri et mobilier urbain, une plaine de jeux libres et un belvédère sur le secteur du parc encore en cours d’aménagement). Deux autres secteurs ont également été réaménagés: le secteur Papineau Nord (1.3 hectares, entrées Lecocq, Louvain et Charton) et le secteur Iberville Sud (4.1 hectares, entrée Émile-Journault Est).

C’est un superbe parc, plein de sentiers de randonnée et de nature, et je suis fort heureux de sa présence. Je suis cependant très déçu qu’on ait tardé à ouvrir les nouveaux secteurs (préalablement annoncé pour le printemps, je trouve qu’une ouverture fin août soit un peu tard dans l’année — de nombreuses fleurs étaient déjà fanées…), que certains détails semblent avoir été oublié (certains des belvédères offrent encore un point de vue remarquablement… arboricole) et que l’ouverture complète ait été mainte fois reportée (d’abord annoncée pour 2020, puis 2023, maintenant il semble que ce sera pour 2025!). Toutefois, heureuse surprise, j’ai appris que l’ouverture sera échelonnée sur plusieurs années: les secteurs d’Iberville et du Cirque du Soleil ouvriront au printemps 2019, ceux des Plaines et du Boisé central à l’automne 2021, puis finalement les secteurs ouest longeant Papineau à l’automne 2023. Si tout va bien, le Parc devrait donc être complété en 2025.

Mais pour l’instant, on ne manquera pas de profiter des secteurs existants!

Ce qu’en disent les média:

[ Translate ]

SaveSave

SaveSave

Inauguration du parc

Ce matin dans ma boite à lettre j’ai trouvé une publicité annonçant l’inauguration du Parc Frédéric-Back dans un peu moins de deux semaine, le samedi 26 août dès midi. C’est donc maintenant officielle!

La cérémonie, qui se déroulera dans le secteur Boisé Est (angle 2e avenue et rue Deville), inclura une performance d’ouverture, le dévoilement de l’oeuvre de mémoire (?), des activités ludiques pour grands et petits ainsi qu’un spectacle de clôture en soirée.

Aussi, tous les samedis de septembre, dès 11h, nous pourrons profiter de pique-niques champêtres, de maïs gratuit, de nombreuses activités ludiques et autres surprises!

C’est un peu tard pour ouvrir un parc mais, bon, la ville se rattrape en offrant une programmation spéciale pour la rentrée. Les travaux sont théoriquement terminés depuis le printemps (et je n’y ai pas vu beaucoup d’activité durant l’été) alors je ne comprend pas pourquoi attendre aussi tard pour en faire l’ouverture. Et malgré tout, le parc ne me semble pas encore tout à fait prêt: hautes herbes, belvédères obstrués par les arbres, etc., et le tout est encore clôturé mur à mur… Enfin, c’est un début!

Pour plus de détails, consultez le site des legs du 375e ainsi que le site des Grands Parcs de Montréal.

[ Translate ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Progress report (02.017.211)

Front garden

Since the first growth in April, fifteen weeks ago, the front garden has grown into a thick jungle where sunflowers and cosmos are now dominating (See previous report).

Jardin de juillet(iPhone 6s, 2017-07-25)

Floraison de Cosmos Nombreux tournesols
(iPhone 6s, 2017-07-27 & 29)

Parc Frédéric-Back

Now that the parc is electrified, the signalisation is backlit at night and the lamp posts are working keeping the path well lit. It’s actually quite beautiful. Now, they just need to open the new section (See previous report) !

Backlit signalisation Lamp post

(iPhone 6s, 2017-07-25)

Kittens

The kittens have seen a veterinarian for an examination and their first shots. They will be taken in charge by a shelter in a week. The two mothers are still waiting to be neutered (they are on a waiting list) but it is taking a long time. They’ve already been in a cage for too long. I hope we’ll be able to release them soon… (See previous report)

Update (2017-08-01): After pleading the urgency of the situation, the Mittens’ Targeted Permanent Sterilization Clinic of the SPCA contacted us yesterday, and the two mothers have been sterilized today. We will let them recover for a few days and then release them in our backyard.

Update (2017-08-07): After a week, we have released the two mothers. They have bolted out of the cage and, four hours later, they are still nowhere to be seen. Hopefully, they’ll keep hanging around our backyard… Also, still no news from the shelter that is supposed to take custody of the kittens sometimes this week. Hopefully everything will go well on that side too.

[ Traduire ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Impression 3D

L’arrondissement ayant acquis une imprimante 3D pour partager entre les bibliothèques, les employés ont reçu ce matin une petite formation pour les introduire à l’impression 3d et au mouvement “maker”. Après avoir expliqué le fonctionnement de l’imprimante (la DittoPro par Tinkerine, un fabriquant canadien), comment la callibrer, obtenir ou modéliser des fichiers, les préparer pour l’impression (slicing), les employés ont eu droit à quelques démonstrations d’impression (un écusson de Wonder Woman, un surfboard pour personnage Lego™). J’avais déjà beaucoup entendu parler d’impression 3d dans des reportages mais n’avais jamais eu d’expérience “hand-on”. C’était fort impressionnant.

L’engouement pour les Fab Labs (fabricathèque ?) a donc atteint les bibliothèques et on en retrouve déjà quelques uns à Montréal, principalement à Benny et à la BANQ. Avoir une imprimante 3D pour soi c’est un peu cher ($2500) mais les Fab Labs (Fabrication Labs et non Fabulous Labs, comme je l’avais d’abord imaginé — quoique cela s’applique aussi) offrent une alternative pratique. Ça me démange beaucoup d’aller y faire un essai! À suivre…

[ Traduire ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave