La légende du Chat Porte-Bonheur

“Il y a de nombreuses années, j'étais un chat en quête de nourriture et qui cherchait un refuge. Après un long et épuisant chemin, je suis arrivé devant un temple niché au pied d'une majestueuse montagne à la cime enneigée. Je me suis assis sous le portique et j'ai attendu, la patte antérieure levée comme à mon habitude.”

“Basée sur la légende japonaise [du] XVIIe siècle, l'histoire de Tama, le chat Porte-Bonheur, raconte l'origine du Maneki Neko, célèbre petit chat qui lève sa patte en signe de bienvenue et procure chance, fortune et prospérité.“

[ Texte du site de l'éditeur et de la couverture arrière ]

Continuez après le saut de page >>

Le court récit de cet album pour enfants nous raconte l'histoire d'un chat errant qui avait la particularité de parfois lever la patte droite, comme si il souhaitait la bienvenue aux gens. C'était un bobtail japonais principalement de couleur blanche mais avec une queue noir et orange. Il fut recueilli par le moine d'un temple en ruines qui le nomma Tama, en souvenir de son enfance sur les rives du fleuve Tama. Un jour, durant un violent orage, un seigneur avait cherché refuge sous les branches d'un magnifique cerisier en fleur. Le cerisier lui semblait un meilleur abris que le temple délabré, mais voyant le chat sur le seuil du temple qui semblait l'inviter à entrer, il changea d'avis. Aussitôt la foudre frappa le cerisier et une grosse branche s'écrasa lourdement à l'endroit où le seigneur se tenait quelques instant plus tôt. Pour remercier le chat qui lui sauva la vie, le seigneur fit restaurer le temple et fit de généreuses donations de sorte que le moine et le chat ne fûrent plus jamais dans le besoin. Le chat porta chance et apporta le bonheur tant au seigneur qu'au moine. C'est pourquoi il est honoré en tant que Chat du Bonheur.

Cette histoire n'est qu'une des nombreuses légendes qui expliquent l'origine du Maneki Neko (??? / littéralement le “chat qui invite”) dont on retrouve la représentation dans une grande variété de formes dans la plupart des boutiques et restaurants Japonais ou même du Chinatown. L'origine du geste provient du chat qui se lave l'oreille, qui s'apparente au geste japonais d'invitation, d'où l'idée du chat qui invite le bonheur. Dans l'émission Must Love Cats (en anglais, qui donne pour origine la légende de la vieille femme d'Imado), on explique que si le chat lève la patte droite il apportera la chance et si c'est la gauche il apportera la fortune (financière) et que parfois il lève les deux (ou même les quatre pattes)! Dans la postface de ce livre pour enfants, l'auteur explique qu'elle a choisit de raconter la variante du chat du temple, qui date du début de l'ère Edo, parce que c'est la plus populaire. Le temple serait celui de Gotokuji et le seigneur serait Naotaka Ii.

C'est un beau conte, bien écrit mais illustré plutôt sobrement, qui raconte un aspect intéressant de la culture japonaise. Je le recommande. Le site de l'éditeur comporte un extrait des dix premières pages du livre si vous désirez en avoir une meilleur idée avant d'en faire l'achat -- quoiqu'il est également disponible en bibliothèques.

La légende du Chat porte-Bonheur; Un récit traditionnel du Japon, écrit par Wendy Henrichs et illustré par Yoshiko Jaeggi (traduit par Alice Seelow). Paris, Circonflexe, octobre 2012. 21,5 x 26,0 x 0,9 cm, 32 pg., 13,00 € / $19.95 Can. ISBN: 9782878336184. Couverture cartonnée. Recommandé pour les enfants de 6 à 10 ans.

Pour plus d'information vous pouvez consulter les sites suivants:


I am Tama, lucky cat: A Japanese Legend © 2011 by Wendy Henrichs. Illustrations © 2011 by Yoshiko Jaeggi. Photographs, page 32 © 2011 by Barbara and Jerry Conner. ©2012, Circonflexe pour l'édition en langue française.

[ Translate ]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *