Une nouvelle qui résonne

Tous les gens qui ont eut à se plaindre à un moment ou l’autre de l’entreprise Bell Canada (et j’imagine qu’il y en a beaucoup) seront heureux d’apprendre que, selon l’émission La Facture de Radio-Canada, la meilleure place pour se plaindre de Bell est la Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CRTC, Wikipedia). Le CPRST règlerait 90% des plaintes qu’ils reçoivent relatives à Bell et ce gratuitement et dans un délai de moins de trente jours! Bell génère d’ailleurs 32% du total des plaintes de consommateurs canadiens! Une information à retenir pour quand il y aura quelque chose qui cloche dans vos services de télécommunications !

[ Translate ]

Salon du livre

Le Salon du livre de Montréal est de retour pour une 40e édition, du 15 au 20 novembre 2017. Comme toujours, il aura lieu à la Place Bonaventure.

On y retrouvera plus de 2000 auteurs, romanciers, poètes, et illustrateurs qui présenteront et signeront leurs oeuvres. Les dix invités d’honneur sont Sophie Bienvenu, Josée Bisaillon, Rose-Line Brasset, Andrée A. Michaud, Jean-François Nadeau, Louise Penny, Éric Plamondon, Felwine Sarr, Aude Seigne et Fanny Britt. De nombreuses activités souligneront, entre autre, la Journée mondiale des écrivains emprisonnés et l’accent sera mis sur Montréal (célébrations du 375obligent).

Comme par les années passées, les détenteurs d’une carte de bibliothèque de Montréal (ou de BAnQ) pourront entrer gratuitement au salon mercredi le 15 novembre 2017, entre 15h et 21h. J’y serai.

Source: Radio-Canada

[ Translate ]

Découverte: le dernier manga de Taniguchi

Il y a quelques semaines j’ai découvert sur le site de Animeland (et puis dans un article du #217) qu’un dernier manga de Jir? Taniguchi devait paraître à la fin de septembre (disponible ici probablement à la fin octobre). Il s’agit d’un projet que Taniguchi produisait pour l’éditeur Rue de Sèvres et qui devait paraître simultanément en France et au Japon. Le projet était inachevé lors de son décès en février (l’histoire devait comporter au moins cinq volumes) mais l’éditeur à tout de même décidé de le publier, agrémenté du storyboard du reste de l’histoire, d’illustrations, d’un interview avec son éditeur japonais et de tout un dossier éditorial en hommage à l’auteur.

Continuer la lecture après le saut de page >>

Continue reading

Ishiguro gets Nobel Prize in literature !

British writer Kazuo Ishiguro (mostly known for his books The remains of the day [1989] and Never let me go [2005], which were both adapted into movies) has received the 2017 Nobel Prize in Literature. The award was announced on October 5th. Sara Danius, the secretary of the Swedish Academy, said that his novels showed “great emotional force” as he was uncovering “the abyss beneath our illusory sense of connection with the world.” She also described his style as a “mix of Jane Austen, comedy of manners and Franz Kafka.” His recurrent themes seem to be identity, memory, time and self-delusion.

Kazuo Ishiguro was born in Nagasaki, Japan, in 1954 but moved to Surrey, England, at age five because of his father’s work as an oceanographer for the NOCS. He always stayed close to his Japanese roots because, until age fifteen, he had planned to go back to Japan but, instead, his family decided to settle in England (he received British citizenship in 1982). He graduated from UKC in English and Philosophy in 1978 and received a Master in creative writing from UEA in 1980.  Before starting his writing career in 1982, he wanted to be a musician and worked as a social worker. Strangely, his life background and relationship with Japan is very similar with Belgian author Amélie Nothomb and their writings share some themes.

To celebrate Ishiguro’s Nobel Prize, NHK World re-broadcasted a two-part special where the writer gives a lecture about his work. Originally broadcasted on October 22nd and November 5th 2016, the show is titled “First Class [in literature], Kazuo Ishiguro: My Secret of Writing” and is still available for streaming until October 25th, 2017 [Part 1 and Part 2]. It is also partly available on Youtube [in English and in Japanese]. It is very interesting and well worth watching.

Sources: BBC, Le Devoir, Goodreads, HazLitt, Japan Times, NHK World, Wikipedia.

[ Traduire ]

34e Festival du Film japonais de Montréal


Comme a chaque année la « Japan Foundation » de Toronto et le Consulat Général du Japon à Montréal ont le plaisir d’offrir gratuitement des projections de films japonais. Veuillez noter que la bande originale japonaise est sous-titrée en anglais. Les places sont limitées et seront attribuées selon le principe « premier-arrivé, premier-servi », sans réservation préalable.

L’événement aura lieu les vendredi 20 octobre et samedi 21 octobre à la Cinémathèque québécoise (335, boul. de Maisonneuve Est, près du métro Berri-UQAM).

[ Translate ]

Plus de détails après le saut de page >>

Continue reading

FFM 2017 wrap-up

The 41st Montreal World Film Festival (FFM) is now over. This year was a slim pick for the Japanese cinema aficionado since there was only two Japanese movies (two others were co-productions with non-Japanese directors). Besides that, the festival went smoothly for me. However, the only question remaining above our heads is: will there be a festival next year? Of course Serge Losique wants to be reassuring and said that the FFM was here to stay. He even announced the dates for the next two years: August 23rd to September 3rd 2018 and August 22nd to September 2nd 2019 !!

One of the event that I would have liked to attend (but couldn’t by lack of time) was the press conference and Master Class held at L’Astral by Chinese Martial Art Filmmaker Xu Haofeng (The Hidden Sword) on Monday August 28th. It seems that it was one of the rares (if not the only one) press conference held at the FFM this year. I really miss those… (and the film market and the press room!)

The closing film of the festival was a surprise to be announced after the awards, just a few hours before its free screening. It was meant as a gift for the movie fans.

A press release announced the awards for the 48th Student Film Festival: for the Canadian competition it went to Land by Samiramis Kia (York University, Toronto) and for the International competition it went to Elene by Seven Kayhan (Koç University, Istanbul, Turkey).

Another press release announced the awards for the festival itself: the Grand Prix of the Americas (Best Film) went to And Suddenly the Dawn by Silvio Caiozzi (Chile) and the Special Grand Prix of the Jury went to Dear Etranger by Yukiko Mishima (Japan). Check the press release for the other awards.

To summarize, I’ve seen and commented on two Japanese movies:

I also wrote a few informational posts about the festival:

Finally, here are the latest comments about the FFM in the media:

 

[ Traduire ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave

La rentrée au Parc Frédéric-Back

Je me dirigeais au Parc Frédéric-Back pour prendre ma marche de santé journalière cet après-midi quand j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup d’activités. Je me suis alors rappelé qu’il y aurait au parc, tout les samedis de septembre, une programmation spéciales pour la rentrée: jeux et activités, épluchette de blé d’Inde, concerts, etc. La ville a mis le paquet puisqu’il y a même des navettes spéciales à partir des stations Jarry et Iberville pour amener les gens au parc! Voir les détails sur le site web du parc

J’en ai également profité pour poursuivre un petit jeu de chasse aux trésors: l’aspect narratif de l’oeuvre de mémoire Anamnèse 1+1 par Alain-Martin Richard (voir l’album photo sur Flickr) est composé de  trente larges pierres dispersées dans les différents sentiers du parc. Des images y sont sérigraphiées et des textes y sont gravés pour évoquer l’histoire du parc. Dès ma première visite, lors de l’inauguration, j’ai parcourru les sentiers du parc pour les localiser. Je n’en ai d’abord trouvé que la moitié, dispersées autour du belvédère central. Quelques jours plus tard, lors d’une seconde visite, j’en ai trouvé une dizaine de plus autour d’une des aires à pique-nique. J’espérais, aujourd’hui, trouver les autres. C’est comme une chasse aux Pokémons: il me les faut toutes (en photos)! Malheureusement, il m’en manque toujours trois! On verra la prochaine fois…

Si vous désirez exprimer des commentaires sur le parc, vous pouvez le faire avec un petit sondage en ligne. Ne manquez cependant pas de venir profiter des lieux, c’est fort agréable…

[ Translate ]

Parc Frédéric-Back


Samedi le 26 août, le Parc Frédéric-Back a été inauguré dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Un communiqué de presse de la ville nous décrit l’événement comme suit:

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a procédé aujourd’hui à l’inauguration du legs du parc Frédéric-Back, en présence de Mme Anie Samson, maire de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et vice-présidente du comité exécutif,  et de représentants de la famille de M. Frédéric Back. L’œuvre d’art public Amnèse 1+1 de l’artiste Alain-Martin Richard, issue d’une démarche de médiation culturelle de deux ans entreprise auprès des citoyens du quartier, a également été dévoilée à cette occasion.

La cérémonie d’ouverture a débuté avec une performance par des artistes de la TOHU et a culminé avec la coupure du ruban traditionnel. Cela a été suivi par une procession d’artistes et de citoyens qui entrèrent pour la première fois dans le nouveau secteur du parc. La foule s’est ensuite dispersée au travers du parc pour y découvrir, au fil de sa promenade, les multiples points d’intérêt de ce nouveau parc. De nombreuses activités ludiques (manèges, dance, musique, ateliers de bricolage et de maquillage) et d’information (interprétation du site) étaient organisées pour occuper tant les petits que les grands. L’événement s’est terminé avec un concert donné par Akawui, un auteur-compositeur-interprète d’origine Chilienne. (Voir l’album photo que j’ai créé sur Flickr pour illustrer l’événement)

Parc Frédéric-Back
 

Le maire, M. Denis Coderre, a également inauguré Anamnèse 1+1, une oeuvre d’art public installée au sommet du belvédère centrale du secteur Boisé Est. Le premier volet de l’Oeuvre de Mémoire d’Alain-Martin Richard est constitué d’une sculpture en forme de conteneur ouvert sur lequel pousse un arbre. Composé de vingt-sept panneaux en aluminium, coulés à partir de ballots de tissu de récupération dont ils retiennent l’empreinte. L’oeuvre évoque le côté industriel du parc ainsi que son aspect de compostage et de récupération. Le second volet est narratif. Il est constitué d’un parcours de 30 larges pierres dispersées dans les différents sentiers du parc. Sur ces dalles de calcaire blanc, des images sont sérigraphiées et des textes gravés, évoquant l’histoire du parc. (Voir l’album photo que j’ai préparé pour illustrer cette oeuvre sur Flickr)

Oeuvre de mémoire
 

La création du Parc Frédéric-Back (anciennement la Carrière Miron, puis le Complexe Environnemental Saint-Michel) représente un ambitieux projet de réhabilitation environnemental. C’est un lieu unique, non seulement par son histoire, mais parce qu’il offrira ultimement aux citoyens cent-cinquante-trois hectares de verdure (ce qui a nécessité la transplantation de 78 arbres matures et la plantation de 2100 arbres, 8200 arbustes, 45,000 m2 de vivaces, graminés et herbacés — après tout c’est normal que l’on plante des arbres au Parc Frédéric-Back!). C’est un espace plus grand que le parc du Mont-Royal, ce qui en fera le “Central Park” de Montréal. La caractéristique particulière du parc est sans aucun doute ses fameuses sphères recouvrant les puits de captage de biogaz (qui par ailleurs sont phosphorescentes la nuit!).

Plan du site
 

Jusqu’à récemment, seule la voie polyvalente de 5,5 km ceinturant le parc était accessible au public. Ce week-end inaugure donc deux nouveaux secteurs qui ont été aménagés à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal : le secteur Boisé Est (12.5 hectares, offrant des aires de pique-nique, des sentiers, des aires de repos et un belvédère à 360 degrés sur le point le plus haut du site, offrant ainsi une perspective sur le centre-ville et le Mont-Royal) et le secteur Papineau-Sud (5.2 hectares, offrant une aire de pique-nique, une aire de rencontre avec abri et mobilier urbain, une plaine de jeux libres et un belvédère sur le secteur du parc encore en cours d’aménagement). Deux autres secteurs ont également été réaménagés: le secteur Papineau Nord (1.3 hectares, entrées Lecocq, Louvain et Charton) et le secteur Iberville Sud (4.1 hectares, entrée Émile-Journault Est).

C’est un superbe parc, plein de sentiers de randonnée et de nature, et je suis fort heureux de sa présence. Je suis cependant très déçu qu’on ait tardé à ouvrir les nouveaux secteurs (préalablement annoncé pour le printemps, je trouve qu’une ouverture fin août soit un peu tard dans l’année — de nombreuses fleurs étaient déjà fanées…), que certains détails semblent avoir été oublié (certains des belvédères offrent encore un point de vue remarquablement… arboricole) et que l’ouverture complète ait été mainte fois reportée (d’abord annoncée pour 2020, puis 2023, maintenant il semble que ce sera pour 2025!). Toutefois, heureuse surprise, j’ai appris que l’ouverture sera échelonnée sur plusieurs années: les secteurs d’Iberville et du Cirque du Soleil ouvriront au printemps 2019, ceux des Plaines et du Boisé central à l’automne 2021, puis finalement les secteurs ouest longeant Papineau à l’automne 2023. Si tout va bien, le Parc devrait donc être complété en 2025.

Mais pour l’instant, on ne manquera pas de profiter des secteurs existants!

Ce qu’en disent les média:

[ Translate ]

SaveSave

SaveSave

Japanese movies at the FFM 2017

There are only four Japanese movies at the Montreal World Film Festival this year. You will find bellow all the details we could find on each of them:

World Competition / Film en compétition

Dear Etranger (?????????? / Osanago Warera ni umare / lit. “Children born to us”): Japan,  2017, 127 mins; Dir.: Yukiko Mishima; Scr.: Haruhiko Arai (based on a novel by Kiyoshi Shigematsu); Cast: Rena Tanaka, Tadanobu Asano, Miu Arai, Narushi Ikeda, Raiju Kamata, Kankurô Kudô, Sara Minami, Shingo Mizusawa, Shinobu Terajima.

Based on the novel from Kiyoshi Shigematsu, this is the story of Makoto Tanaka, a 40-years-old who has remarried. His wife is Nanae and they care for 2 daughters from Nanae’s prior marriage. Makoto tries to have an ordinary family but Nanae becomes pregnant and things are bound to change.

Schedule : Cinema Imperial — Fri 09/01 19:00 / Cinema Imperial — Sun 09/03 11:00.

[ AsianWiki — IMDbVimeo —  Youtube ]

First Feature Competition / Compétition des premières oeuvres

Noise : Japan, 2017, 124 mins; Dir.: Yusaku MATSUMOTO; Cast: Kokoro Shinozaki, Urara Anjo, Kosuke Suzuki, Kentaro Kishi, Takashi Nishina, Kenji Kohashi, Hiroshi Fuse.

Eight years have passed since the Akihabara massacre. A pop star whose mother was killed in the incident, a teenager who left her home of Akihabara, a delivery boy who turns his anger to the city. This is a story about the characters striving to grasp the string of hope within the darkness surrounding the city, the incident, and the people.

Schedule : Cinema du Parc 3 — Fri 08/25 10:00 / Cinema du Parc 1 — Fri 08/25 20:15 / Cinema Dollar 1 — Sat 08/26 21:00.

[ IMDbOfficial WebVimeoYoutube ]

Focus on World Cinema / Regards sur les Cinéma du Monde

Nightscape : S. Korea / Japan, 2017, 71 min.; Dir.: In-chun Oh.

Based on a true event. There was a new team chasing after a suspicious Taxi. It started with just a small suspicion. But… what happened to them that midnight?

Schedule : Cinema Dollar 2 — Sat 08/26 21:00 / Cinema du Parc 3 — Thu 08/31 12:00 / Cinema du Parc 3 — Mon 09/04 17:00.

[ IMDbOfficial webVimeo teaser 1Vimeo teaser 2 ]

Shorts / Courts métrages

No song to sing : Japan / United Kingdom, 2017, 24 min.; Dir./Phot.: Lukasz Gasiorowski; Scr.: Maiko Takeda; Ed.: Masahiro Hirakubo; Mus.: Ewen Bremner; Cast: Make Takeda, Takuji Suzuki, Shinjiro Takahashi, Nobuyuki Kobayashi, Kayo Takeda, Ryubun Sumori, Issei Yamashita, Kenichi Masuda.

Natsu, a professional femme fatale works for a typical Tokyo “Telephone Date Club”. She enjoys selling fantasies to lonely men, but as she becomes emotionally entangled in the web of her own deceptions, she finds herself unable to pay the price of her own merchandise.

Schedule : Cinema du Parc 3 — Sun 08/27 16:00 / Cinema du Parc 3 — Tue 08/29 16:15 / Cinema Dollar 2 — Sun 09/03 21:00.

[ IMDbOfficial webVimeo ]

[ Traduire ]

SaveSave

SaveSave